Àngel Manuel Hernández Cardona

Articles de plantes

Cinquante plantes des environs de la Lagune de Nador (Maroc)

Posted by angelhc a gener 22, 2021

Dans le número 43 de la prestigeuse revue Aldaba, éditée par le Centro Universitario de Melilla de la Universidad Nacional a Distancia, et dirigée par le Prof. Dr. Antonio Bravo Nieto, j’ai publié l’article “Cincuenta plantas del entorno de la Mar Chica” (2018), dans lequel une cinquantaine de plantes de l’environement de ce lagon sont etudiées. Une description est faite de chaque plante et son habitat et sa répartition sont indiqués, ainsi que le site où je l’ai collectée.

La Lagune de Nador (en arabe Sebja Bu Areg et en espagnol La Mar Chica) est situé dans le nord du Maroc, plus précisément dans la région du Rif et dans la province de Nador. C’est un lagon separé de la Méditerranée par un cordon ou manchon sableux de 25 kilomètres, avec une sortie nommée La Bocana. Sa superficie est de 115 kilomètres carrés. C’est le plus gran lagon du Maroc et l’un des plus grandes lagons de toute la Meditérranée. Les plantes autour de la Mar Chica sont très interessantes en raison des adaptations que elles présenten à la salinité et à d’autres facteurs écologiques typiques du littoral. Dans les dunes littorales on trouve des plantes adaptées non seulement à la salinité, mais aussi à l’instabilité du substrat et paradoxalment à la sécheresse. Dans les plaines inondables et les sols salins, la salinité et la manque d’oxygenation signifient que la flore est limitée à quelques plantes spécialement adaptées. Enfin, il convient de noter que dans l’Atalayón et dans les collines proches de la lagune et de la ville de Nador, il existe une riche répresentation des espéces du sud de la Méditerranée.

Afin de ne pas prolonger cette référence, je n’en soulignerai que quelques espèces: Allium subvillosum, Althaea longiflora, Calicotome intermedia, Carrichtera annua, Centaurea seridis, Cynomorium coccineum, Echinops strigosus, Heliotropium curassavicum, Lavandula multifida, Limonium lobatum, Lobularia libyca, Mesembryanthemum crystallinum (je joins une photo de cette curieuse plante), Reichardia tingitana et Urtica pilulifera. Cet article peut être consulté sur: https://doi.org/10.5944/aldaba.43.2018.23981

Plantas Mar Chica. 3. Mesembryanthemum crystallinum

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s

 
A %d bloguers els agrada això: