Àngel Manuel Hernández Cardona

Articles de plantes

Une biographie paraît en espagnol du pyrénéiste français Ramond de Carbonnières

Posted by angelhc a Agost 21, 2022

Le pyrénéisme a de la chance, car une longue et excellente biographie de Louis Ramond de Carbonnières vient de paraître (2022), la première écrite en castillan. Avec le titre de Ramond de Carbonnières. El águila de los Pirineos, a été publiée par Editorial Pirineo, Huesca, Espagne (ISBN: 97884-17817-54-1).

Son auteur est Albert Escolà Massagué, originaire de Sabadell (Catalogne, Espagne), où il est né en 1923. Il était passionné d’alpinisme et d’escalade depuis sa jeunesse. Il était marié à Paquita Bernad Noviant, également passionnée d’alpinisme et d’escalade. Tous deux ont gravi les sommets emblématiques de Montserrat, Sant Llorenç del Munt, les Pyrénées, les Alpes et d’autres montagnes. Plus tard, sa fille Marina les accompagnera dans leurs ascensions. Ils émigrent en France en 1952, où Albert travaille comme mécanicien aéronautique. Ils ont vécu d’abord à Paris, puis à Ivry-sur-Seine et enfin à Cahus, où Albert est décédé en 2015.

Pendant des années, il a travaillé sur la biographie de Louis Ramond, mais il n’a malheureusement pas pu la voir publiée. Cependant, il avait conservé le manuscrit dans une boîte, lequel, à sa mort, fut découvert par sa veuve et sa fille, qui le transférèrent sur un ordinateur dans le but de pouvoir le publier. Et ils ont eu la chance de trouver un autre passionné d’escalade, Òscar Masó Garcia, de Sabadell, qui a proposé de revoir l’original. Òscar a fait une relecture complète, mettant à jour le texte et fournissant de nombreuses données supplémentaires, mais en respectant autant que possible la biographie faite par Albert Escolà. Le lecteur pourra apprécier, en plongeant un peu dans l’œuvre, l’énorme travail réalisé par Òscar Masó. Chapeau! Le prologue est écrit avec passion par le réviseur et son frère Albert Masó Garcia, un autre alpiniste et passionné de montagne. Au dos du livre on peut lire, en espagnol, bien sûr: “Louis Ramond de Carbonnières (1755-1827), parfois appelé ‘le père des Pyrénées’, fut l’un de ces sages voyageurs qui contribuèrent au développement de la science à la fin du 18e siècle et les débuts du 19e. Botaniste et géologue à la fois, il explore les Pyrénées comme un homme de lettres et aussi comme un artiste. La force de Ramond réside dans ses qualités d’observateur, dans ses descriptions des paysages, dans l’expression de les sensations devant la montagne, la fierté d’avoir parcouru certains sommets des Pyrénées à une époque où les auteurs les ignoraient complètement. Marchant sur son chemin, ‘tâtonnant, comme si c’était un pays nouveau’, sentant et écrivant, pour beaucoup Ramond continuera d’être l’un des meilleurs auteurs de récits d’aventures de son temps. Ses récits de la montée au couloir de Tucarroya ou de la descente de Piméné, la découverte du Monte Perdido et de son lac gelé, une visite hivernale au lac de Gaube ou à la tentative de la Maladeta, sont des pages si vraiment admirables. Obstiné à découvrir la nature géologique du massif du Monte Perdido, l’idée d’atteindre son sommet est devenue secondaire. Cependant, pris au jeu de ce qu’on appellera plus tard l’alpinisme, ce sont ses guides et un berger aragonais qui lui ouvriront la voie vers ce sommet, qu’il gravira quelques jours plus tard, le 10 août 1802”.

Enfin, je encourage tous les amoureux des Pyrénées, et spécialement les hispanophones, à lire cette biographie réalisée avec tant d’émotion par Albert Escolà Massague et que sa veuve, Paquita Bernad Noviant, et sa fille, Marina Escolà, ont sauvé de l’oubli, avec la collaboration d’un réviseur enthousiaste, Òscar Masó Garcia, soutenu par son frère Albert Masó Garcia, et avec le soin apporté à son édition par Editorial Pirineo, de Huesca.

Àngel Manuel Hernández Cardona, août 2022

Ajouté: Récemment, ce livre a reçu le prix Collsacabra, décerné par la Fira del Llibre de Muntanya de Vic. Le 5 novembre 2022, ils ont assisté, dans la ville de Vic (département de Barcelone), à la cérémonie de remise des prix, non seulement les frères Óscar et Albert Masó, mais aussi Paquita Bernad et Maria Escolà, veuve et fille d’Albert Escolà, auteur de la biographie de Ramond de Carbonnières.



Ramond de Carbonnières. Destramado

Advertisement

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s

 
A %d bloguers els agrada això: